Boléro

Maroc, Tanger, Rabat, 
19e siècle, 4e quart/ 20e siècle, 1er quart
Inv.
96.02.002
Costume
Boléro
Gombaïz
Dimensions :
H. 51 - L. (entre les manches) 79 cm
Velours, galon doré, chanvre, soie
mahJ, 
don de Sete Guetta en mémoire de son père Raphaël Benazeraf

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Appartenance à un ensemble
Costume d'apparat de femme juive 96.02.001-007
Contexte d'utilisation
Fête familiale/ Mariage
Historique

Cette tenue d'apparat d'origine espagnole se compose de trois parties principales: la grande jupe-portefeuille, le plastron brodé et le boléro. Cet ensemble comprend également une coiffe et une paire de chaussures ornées de broderies de fils d'or au carton. Le boléro se met sur le plastron et à l'intérieur de la jupe qui est resserrée ensuite par une ceinture. Le boléro fait partie du costume de mariage de la femme juive au Maroc et devient ensuite la tenue d'apparat de la femme mariée.
Traditionnellement la tenue était offerte par le père de la mariée. Son décor et les bijoux qui l'accompagnaient reflétaient la position sociale et économique de la famille.

Description

Boléro en velours violet à manches courtes, ouvert devant, avec un grand décolleté arrondi. Il porte un décor de galon doré appliqué autour du décolleté et sur les manches. Entièrement doublé de cotonnade.

Bibliographie
La Vie juive au Maroc, Arts et Traditions, Musée d'Israël, p. 204 et suiv.
J. Jouin, Le costume de la femme israélite au Maroc, in Journal de la Société des Africanistes, VI (1936)