Protège livre ; remployé en sac pour châle de prière (?)

Afrique du Nord, Algérie, 
20e siècle, 1ere moitié
Inv.
2013.26.001
Textile
Protège livre ; remployé en sac pour châle de prière (?)
Dimensions :
H. 22 - L. 31,5 - Ep. 2 cm
Lin, coton et soie, matelassé, dentelle, broderie au fil de soie et de coton
mahJ, 
don de Mme Gaullier

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Historique

Rentré dans les collections comme un sac à châle de prière de la fin du XIXe siècle, ce protège livre semble, vu sa citation, avoir été créé pour un Coran.
Il est réputé avoir appartenu au grand-père paternel de la donatrice Jacob Bensaïd (1867-1932) qui l'aurait utilisé comme sac à Tallit bien que ce ne semble pas du plus pratique (petit pour un châle de prière et ouvertures sur les côté)
L’objet nous semble dater de la première moitié du XXe siècle, sachant qu’il est très improbable qu’on ait offert un objet de ce type à un jeune bar mitsvah.
S'il a été réellement utilisé comme sac à Tallit, une des explications de ce remploi inhabituel pourrait être qu’il s’agissait d’un cadeau ayant une grande valeur pour son propriétaire, ou bien que ce dernier ne lisait pas l’arabe et en a uniquement retenu la valeur décorative. Difficile de savoir mais il s'agit d'un exemple de remploi particulièrement intéressant.

Description

Rectangle de tissu matelassé doublé à l'intérieur de soie jaune (industrielle ?), dont l'extérieur est recouvert d'une toile de lin ou de chanvre très fine, avec une tranche en dentelle.
La face est brodée au passé plat avec des fils de soie d'un hadith du Coran en arable, agrémenté de fleurettes.
Deux boutons en passementerie permettent de le refermer.
Aux quatre coins, apparaissent des pompons en soie bordeaux.
Le tissu de la doublure présente des traces de pliure horizontale et deux boutons intégrés n'ayant aucun usage dans ce contexte et pouvant donc indiquer le remploi d'un textile ayant eu un usage antérieur.

Langue
Arabe
Inscriptions
Inscription en caractères arabes : الذ ال ىار اكى صهائة : "Celui qui guide quelqu'un pour un bien, obtient la même rétribution que celui qui a fait ce bien".
Il s'agit d'un hadith du provenant du Sahih Muslim, un des six grands recueils de hadith de l’Islam sunnite écrit par l’imam Muslim ibn al-Hajjaj (821-875)