Choc dans la civilisation juive : quand les ultraorthodoxes rencontrent les défis de la technologie

Conférence enregistrée avec Nathaniel Deutsch, directeur du département d’études juives de l’université de Santa Cruz (Californie), spécialiste du hassidisme et de la pensée gnostique, auteur de The Maiden of Ludmir, University of California Press, 2003

Type de manifestation 
date de la manifestation 
23 mars 2010
Périodes 
Domaines 
type de media 

Les juifs ultra-orthodoxes sacralisent la tradition et rejettent explicitement toute idée de progrès, en se référant à des conceptions issues des grands textes du judaïsme, en particulier du Talmud, et tirées de la littérature rabbinique ancienne. Ils sont très réservés à l’égard de certaines innovations technologiques et expriment des craintes sur les dangers des téléphones portables dotés de l’Internet, susceptibles d’ouvrir ces communautés sur un monde jugé menaçant. Les autorités ultra-orthodoxes ont lancé des interdictions concernant l’usage de certaines technologies actuelles et ont encouragé le développement d’alternatives acceptables, comme le « téléphone portable casher ». Pourtant les juifs ultraorthodoxes sont devenus, aux États-Unis ou en Israël, des utilisateurs très sophistiqués et des fournisseurs de ces technologies. Cette conférence mettra en lumière la réflexion qui s’est développée dans les milieux de la stricte observance autour des liens entre la science et la halakha, et les usages multiples qui sont faits des outils qu’offre la technologie actuelle. Conférence organisée en collaboration avec le Centre d’études juives de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), présentée et traduite par Jean Baumgarten, directeur de recherche au CNRS