Chandelier de Hanoukkah
Francfort/Main, XVIIIe s.
Dépôt du musée de Cluny – musée national du Moyen Âge
Visite guidée

Chandeliers de lumière

dimanche 6 décembre 2020, 11h00-12h30

mercredi 9 décembre 2020, 17h30-19h00

en ligne, depuis chez vous !

par Raphaëlle Laufer-Krygier, conférencière du mahJ

Maya Zack (née en 1976), Black and white rule (2011), image extraite d'une vidéo de 17 min. 
Visite guidée

Maya Zack

mercredi 18 novembre 2020, 18h00-19h00 (annulé)

mercredi 3 février 2021, 18h00-19h00

Présentation par Pascale Samuel, commissaire de l'exposition

Marc Chagall, Les portes du cimetière, 1917
Visite guidée

La mort

jeudi 29 octobre 2020, 14h30-16h00 -dimanche 1 novembre 2020, 11h00-12h30

par Raphaëlle Laufer-Krygier, conférencière du mahJ

Brassaï, Pierre Dac devant un micro, 1935, collection particulière – Brassaï
Exposition

Pierre Dac. Du côté d'ailleurs

du jeudi 15 octobre 2020 jusqu'au dimanche 25 avril 2021

Le mahJ présente la première exposition consacrée à Pierre Dac (1893-1975). Plus de 250 documents issus des archives familiales, extraits de films, émissions télévisées et radiophoniques éclairent le parcours personnel et l’œuvre de ce maître de l’absurde, qui présida à la naissance de l’humour contemporain.

Maya Zack (née en 1976), Black and white rule (2011), image extraite d'une vidéo de 17 min. 
Exposition

Maya Zack. La Mémoire en action Œuvres vidéos

du samedi 3 octobre 2020 jusqu'au dimanche 12 septembre 2021

Trois vidéos de Maya Zack sont présentées pour la première fois en France : la trilogie Mother Economy (2007), Black and White Rule (2011), Counterlight (2016-2017). 

Amedeo Modigliani, Portrait de Dédie, 1918, Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle, donation de M. et Mme André Lefèvre en 1952
Exposition

Chagall, Modigliani, Soutine… Paris pour école, 1905-1940

du jeudi 17 juin 2021 jusqu'au dimanche 31 octobre 2021

À travers plus de 130 œuvres et de nombreux documents inédits, l’exposition renouvèle le regard sur cette génération d’artistes arrivés à Paris entre 1900 et 1914. Parmi ces hommes et femmes, nombreux sont les artistes juifs venus des grandes métropoles européennes, mais aussi de l’Empire russe, qui cherchent une émancipation artistique, sociale et religieuse. Ils ne sont d’aucune « École » au sens traditionnel : ils ne partagent pas un style, mais une histoire commune, un idéal et, pour certains, un destin.

Pages