Back to top
Accrochage

Marc Chagall, « Le Père »

du 23 février au 31 mars 2022

Le Père (1911) de Marc Chagall a été restitué aux descendants de David Cender, qui l'avait acquis en 1928. Inscrite à l’inventaire du Musée national d’art moderne, en dépôt au mahJ depuis son ouverture en 1998, cette huile sur toile était présentée en 2021 dans l’exposition « Chagall, Modigliani, Soutine... Paris pour école, 1905-1940 ». Elle a fait l’objet d’un ultime accrochage dans les salles du mahJ avant sa restitution.

Derniers jours
Accrochage

Bague de mariage du trésor de Colmar

du 19 octobre 2021 au 2 janvier 2022

Jusqu’au 2 janvier 2022, le public peut admirer, en salle médiévale, la bague de mariage du trésor dit de Colmar, exceptionnellement prêtée par le musée de Cluny – musée national du Moyen Âge.

Accrochage

Le Sefer Yetsirah

du 19 octobre 2021 au 17 janvier 2022

À l’occasion du colloque « Le Sefer Yetsirah. Histoire et réception d’un texte kabbalistique majeur », organisé autour d’un manuscrit espagnol du XIIIe siècle de la Bibliothèque nationale de France, un accrochage est consacré à la fortune de ce texte attribué par la tradition au patriarche Abraham.

Derniers jours
Accrochage

Les donations de Claire Maratier et de Lydie Lachenal. L'École de Paris dans les collections du mahJ

du 6 juin 2020 au 13 février 2022

Le mahJ présente un accrochage d'œuvres de ses collections offertes par deux grandes collectionneuses, filles des peintres de l'École de Paris, Michel Kikoïne et Léon Weissberg.

Accrochage

De l’atelier au musée : l’ORT et la transmission de la culture juive

du 19 mai au 3 juillet 2022

Fondée en 1880 à Saint-Pétersbourg pour sortir les juifs de l'Empire russe de leur misère par l'apprentissage de métiers manuels, l'ORT est aujourd'hui à la tête d'un réseau international d'éducation et de formation. Elle fête en 2021 les cent ans de son implantation en France, où elle compte à présent sept établissements formant plus de 5000 élèves et stagiaires.

Prolongation
Accrochage

Sur les traces de la famille Hassoun de Constantine

du 21 juillet 2020 au 28 mars 2021

Les conservateurs du mahJ ont levé une partie du mystère qui enveloppait trois portraits de la famille Hassoun de Constantine au terme d'une vaste enquête. Leurs recherches ont permis de localiser la famille, de découvrir les ancrages identitaires qu'indiquent les vêtements portés, de retracer un itinéraire singulier vers la France. 

Au-delà de ces découvertes, cette présentation est l'occasion de comprendre le travail des conservateurs du musée et leur intérêt pour le revers des toiles...

Accrochage

Rosine Cahen. Dessins de la Grande Guerre

du 17 octobre 2019 au 19 avril 2020

Rosine Cahen (1857-1933), née à Delme aujourd’hui en Moselle, arrive à Paris après que sa famille a opté pour la nationalité française, comme 25 % des juifs des territoires annexés par l’Allemagne en 1871.