Back to top
Image

Esther Carp, Himlen in opgrunt (Lodz, Editions Achrid, 1921), mahJ

Prolongation

Esther Carp

Du 8 mars 2022 au 15 octobre 2023

Sous la plume du critique Chil Aronson, Esther Carp (1897- 1970) est une « des femmes-peintres les plus douées de l’École de Paris ». À l’occasion du récent don de cinq œuvres et d’un ensemble d’archives, le mahJ propose de redécouvrir l’artiste à travers une présentation mêlant ses collections et des prêts extérieurs.

Née à Skierniewice, non loin de Varsovie, en 1897, Esther Carp grandit dans une famille de musiciens. Marquée par la force chromatique de Van Gogh, elle développe très vite une œuvre singulière, d’abord avec le groupe d’avant-garde Yung Yiddish, puis en évoluant librement sur la scène parisienne des années 1920 avec des compositions colorées qui prennent souvent pour thème la musique, le souvenir de scènes religieuses ou, plus intimement, sa chambre-atelier.

En 1940, très fragilisée, elle effectue un premier séjour en hôpital psychiatrique qui lui permettra d’échapper à la déportation ; cet internement sera suivi par d’autres, dont un de 1964 à 1970, année de son décès. Malgré cela, Esther Carp a poursuivi jusqu’à la fin une œuvre à la luminosité intense.

L'accrochage est composé d'une vingtaine de peintures, accompagnées de plusieurs dessins, présentés dans deux salles à la fin du parcours des collections permanentes.

URL de Remote video custom

Voir en vidéo

Voir aussi

Partager
Emplacement

Collections permanentes

Salles XXe siècle

Lieu, réservation et tarifs

Tarif plein : 10 € / Tarif réduit : 7 € / Gratuit pour les Amis du mahJ

Réservation

> Billetterie en ligne*
> Sur place, venez à la billetterie (du mardi au samedi de 15h à 17h)
> Par téléphone*, au 01 53 01 86 57 (lundi et mercredi de 10h30 à 13h)

* Paiement sécurisé par carte bancaire

Publics