Back to top
Accrochage

Esther Carp

Du 8 mars 2022 au 2 juillet 2023

Sous la plume du critique Chil Aronson, Esther Carp (1897- 1970) est une « des femmes-peintres les plus douées de l’École de Paris ». À l’occasion du récent don de cinq œuvres et d’un ensemble d’archives, le mahJ propose de redécouvrir l’artiste à travers une présentation mêlant ses collections et des prêts extérieurs.

Prolongation
Accrochage

Issachar Ber Ryback

Du 8 mars 2022 au 18 juin 2023

Grâce au prêt exceptionnel du musée de Bat Yam (Israël), le mahJ présente, au sein du parcours des collections, un ensemble d’œuvres de jeunesse d’Issachar Ber Ryback (Elisavetgrad, 1897 – Paris, 1935), artiste central de la renaissance de l’art juif en Russie.

Prolongation
Exposition

Pèlerinage à Djerba. Photographies de Jacques Pérez, 1980

Du 2 juin au 31 décembre 2022

L’île de Djerba, au sud de la Tunisie, abrite une des synagogues les plus anciennes et les plus célèbres au monde, la Ghriba. La communauté autour de cette synagogue, dont l’existence est attestée depuis le Moyen Âge, a été documentée par Jacques Pérez en 1979-1980, dans une série de photographies hautes en couleur qui illustre leurs traditions ancestrales.

Accrochage

Dove Allouche. AgBr

jusqu'au 14 mai 2023

Lauréat du Prix Maratier 2020 délivré par la fondation Pro mahJ, le plasticien Dove Allouche a été invité à porter un regard créatif sur les collections du mahJ, pour produire une œuvre inédite. 

Exposition

Mili Pecherer. Nous ne serons pas les derniers de notre espèce

du 1er  octobre 2022 au 14 mai 2023

À l'occasion de la Nuit blanche.

Invitée par le mahJ, Mili Pecherer présente Nous ne serons pas les derniers de notre espèce, un nouveau film en image de synthèse où s’entremêlent le récit du Déluge avec des préoccupations plus personnelles sur l’errance, la quête de sens, l’écologie, ou encore le dialogue entre l’humain et le monde animal.

Exposition

Les Tribulations d'Erwin Blumenfeld, 1930-1950

du 13 octobre 2022 au 5 mars 2023

Le musée d'art et d'histoire du Judaïsme présente « Les Tribulations d’Erwin Blumenfeld, 1930-1950 ». Cette exposition met en lumière, à travers près de 180 photographies dont des ensembles inédits, sa période la plus féconde. Ses expérimentations artistiques révélèrent son talent pour la photographie de mode qui l'amena à travailler pour les plus grands magazines américains. L'exposition offre également des éclairages sur sa vision de l’art et sur sa vie personnelle pendant l'Occupation.

Actuellement