Back to top
Image
Madame Adrien Proust © Musée Carnavalet Histoire de Paris
Légende

Anaïs Beauvais, Portrait de Madame Adrien Proust, Jeanne Weil âgée de 30 ans, 1878

Complet

Conférence d'Antoine Compagnon de l'Académie française, professeur émérite au Collège de France
En écho à la publication de son ouvrage Proust du côté juif (Gallimard, 2022)

Complet

Assistez à la conférence « Exposer Proust, le récit caché », par Isabelle Cahn, commissaire de l'exposition, mardi 19 avril

« […] si je suis catholique comme mon père et mon frère », rappelait Proust, en 1896, à Robert de Montesquiou, dont un propos antisémite l’avait blessé, « par contre, ma mère est juive ». Certains voient dans cette phrase de la distance et de l’indifférence, voire de la honte de soi. Or elle parut pour la première fois dans un hebdomadaire sioniste, The Jewish Chronicle dans un hommage signé par André Spire. Comment Proust fut-il lu durant les années 1920 et 1930, notamment par les jeunes sionistes qui firent de lui un acteur de la « Renaissance juive » ? Quels rapports entretenait-il avec sa propre judéité ?

Image
proust-du-cote-juif.jpg
Partager
Emplacement

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

Lieu, réservation et tarifs

6 € / 4 € (réduits et Amis du mahJ)

Réservation

> Billetterie en ligne*
> Sur place, venez à la billetterie (du mardi au samedi de 15h à 17h)
> Par téléphone*, au 01 53 01 86 57 (lundi et mercredi de 10h30 à 13h)

* Paiement sécurisé par carte bancaire

Publics